Lundin dépassera-t-elle l’offre China Molybdenum dans le cadre de l’acquisition de TFM ?
Alors que Freeport MacMoRan a vendu sa part dans Tenke Fungurume Mining, Lundin, en tant qu’actionnaire de la mine, est habilitée à supplanter l’offre de China Molybdenum, et elle a été sollicitée par des sociétés qui souhaitent acheter sa participation dans Tenke.

Lundin Mining Corp. a fait appel à la Banque de Montréal afin de l’aider à examiner les options dont elle dispose pour la mine de cuivre-cobalt de Tenke Fungurume, a déclaré le directeur général Paul Conibear.

Alors que Freeport MacMoRan a vendu sa part dans Tenke Fungurume Mining, Lundin, en tant qu’actionnaire de la mine, est habilitée à supplanter l’offre de China Molybdenum, et elle a été sollicitée par des sociétés qui souhaitent acheter sa participation dans Tenke. Lundin détient 24 pour cent de la mine, et Freeport, 56 pour cent, en vertu du partenariat prévoyant une participation de 30/70 pour cent dans TF Holdings Ltd. La part restante de 20 pour cent dans Tenke est détenue par la société d’État Gecamines, qui est également habilitée à dépasser l’offre de China Molybdenum.

M. Conibear a déclaré : « Bien que nous ayons sélectionné un conseiller pour nous aider à étudier les différentes possibilités, Freeport n’a annoncé son intention que récemment, et nous venons tout juste de commencer à examiner les perspectives éventuelles ».

Selon Stefan Loannou, un analyste de Haywood Securities Inc. à Toronto, si Lundin exerçait son droit à supplanter l’offre de China Molybdenum, cela augmenterait considérablement son exposition en RDC, et une telle option serait donc la plus improbable. Toutefois, la vente de la participation dans des conditions similaires à celles dont bénéficie Freeport stimulerait probablement le cours des actions de Lundin, a-t-il indiqué.

Les acheteurs potentiels seraient particulièrement intéressés par la participation de Lundin si le droit de préemption de la société est transférable, car cela donnerait à l’acheteur la possibilité de supplanter l’offre de China Molybdenum pour la participation dans Freeport, a-t-il ajouté. Quant à la transférabilité des droits de Lundin, M. Conibear a déclaré qu’il préférait ne pas se prononcer.

Si un tiers devait acquérir la part combinée de 80 pour cent dans Tenke détenue collectivement par Lundin et Freeport, dans des conditions similaires à celles qui sont offertes par China Molybdenum pour la part de Freeport, l’affaire se monterait à 3,79 milliards de dollars.

Source : Bloomberg

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations