BME Afrique présent à Indaba Mining 2019
Le leader sud-africain des explosifs, BME, présentera son expertise et sa technologie en Afrique lors de la conférence Investir dans l'industrie minière africaine Indaba, qui se tiendra au Cap du 4 au 7 février 2019.

Le leader sud-africain des explosifs, BME, présentera son expertise et sa technologie en Afrique lors de la conférence Investir dans l'industrie minière africaine Indaba, qui se tiendra au Cap du 4 au 7 février 2019 ; il soulignera également sa présence renforcée en Afrique occidentale, qui est en passe de devenir l'une des cinq premières régions productrices d'or au monde. 

"L'ambiance est encore plus dynamique que les années précédentes ", a déclaré Michael Klaasen, directeur général des opérations de BME pour l'Afrique de l'Ouest. "Presque tous les pays de cette région ont de vastes réserves minérales qui restent intactes, ce qui en fait une zone très lucrative pour les investissements étrangers." 

Avec certains des plus grands gisements d'or, de bauxite, de minerai de fer et de diamants au monde, M. Klaasen a noté qu'il était encourageant de voir de nombreux gouvernements ouest-africains chercher à rendre leurs chartes minières plus faciles à respecter - une mesure susceptible d'encourager davantage les investissements en minéraux. La gouvernance et l'instabilité politique demeurent toutefois des défis constants, et l'exploitation minière illégale a augmenté dans toute la région au cours des deux dernières années, a-t-il dit.

 Division du groupe Omnia, coté à la JSE, BME fabrique des explosifs dans des usines d'émulsion de toute la région et approvisionne des exploitations minières et des carrières dans un certain nombre de pays. 

"Nous aurons huit usines d'émulsion en Afrique de l'Ouest d'ici la fin du premier trimestre 2019, après la mise en service d'une nouvelle usine à la mine Ity d'Endeavour Mining, en Côte d'Ivoire ", a-t-il déclaré. Ce contrat a été attribué en octobre 2018. Il a dit que la Côte d'Ivoire avait un potentiel minéral considérable, avec des occurrences importantes d'or, de diamants, de fer, de nickel, de cobalt, de cuivre, de manganèse et de bauxite. 

"Comme une grande partie de l'Afrique de l'Ouest, l'or a été à l'avant-garde de l'exploration, a-t-il dit. "Parmi les sociétés qui y effectuent des travaux d'exploration, mentionnons Teranga Gold Corporation, qui dépense 11 millions de dollars pour l'exploration de quatre zones d'intérêt, ainsi que Perseus Mining à leur projet Sissingué, Red Rock avec trois zones d'intérêt, RandGold, Taurus Gold, Endeavour Mining et Newcrest Mining. 

BME a remporté le projet Riverstone Karma au Burkina Faso en 2017 et a achevé la même année la mise en service de son usine à la mine Fekola de B2Gold au Mali. Il a ajouté que l'entreprise espère mener des essais dans d'autres exploitations au début de 2019 au Mali, le pays qui reste le plus actif de BME en Afrique de l'Ouest. 

"Il y a trois gisements possibles - tous situés dans la province de Kenieba - qui pourraient bien être exploités dans un avenir proche, a-t-il dit. "Ce sont les gisements d'or de Tintinba, Kandiole Sud et Siribaya." 

Au Burkina Faso, quatrième producteur d'or en Afrique, BME fournit également un grand nombre de petites carrières ; il y a 22 mines en exploitation dans le pays et un nombre important de permis d'exploration ont été délivrés l'année dernière. 

"Il y a beaucoup d'activités d'exploration en cours au Burkina Faso, entreprises par des sociétés minières telles que Newcrest, Teranga, Red Rock, Endeavour, Semafu et Taurus Gold, a déclaré M. Klaasen. 

BME est également présente en Sierra Leone où elle fournit des émulsions, des explosifs et des accessoires de dynamitage à la mine de diamants de Meya Mining, près de la ville de Koidu. D'ici la fin de 2018, elle fournira également deux autres exploitations : l'exploitation à ciel ouvert de Sierra Rutile et la mine souterraine de Tonguma. 

Il existe trois principales exploitations minières en Mauritanie : la mine d'or à ciel ouvert Tasiast de Kinross, la mine de minerai de fer de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM), propriété de l'État, et l'exploitation de cuivre-or Guelb Moghrein, propriété de First Quantum Minerals, la Mauritanian Copper Mines (MCM). 

"Nous fournissons à MCM, et nous espérons également fournir une nouvelle mine d'or qui devrait entrer en exploitation en 2019 ", a-t-il dit. 

Il a également souligné que la Guinée - où BME fournit des explosifs à la mine Siguiri d'AngloGold Ashanti - est un pays avec des perspectives substantielles ; bien qu'elle abrite le plus grand gisement de bauxite du monde, l'exploration est intense et deux nouvelles mines devraient ouvrir au troisième trimestre de 2019. Le gouvernement aurait également repris les pourparlers avec le géant minier Rio Tinto sur la mise en valeur du gisement de minerai de fer de classe mondiale Simandou. 

Il y a des possibilités pour la BME au Sénégal, a déclaré M. Klaasen, qui accueille le nouveau projet Massawa de RandGold dans l'est du pays - sur l'un des plus grands gisements aurifères non développés d'Afrique occidentale. 

A propos de BME www.bme.co.za 

BME est le premier fournisseur d'explosifs et de services aux industries africaines des mines, des carrières et de la construction. En se concentrant sur la sécurité, la sûreté de l'approvisionnement et les services techniques à valeur ajoutée, BME s'efforce de rester à la pointe de la technologie en participant régulièrement à la recherche et aux essais de nouvelles techniques et de nouveaux produits de dynamitage, ainsi qu'en assistant à des conférences techniques dans le monde entier. BME est présente en Angola, au Botswana, au Burkina Faso, en RDC, au Malawi, au Mali, en Mauritanie, en Namibie, en Afrique du Sud, au Sénégal, en Sierra Leone, au Swaziland, en Zambie, au Zimbabwe et là où les opportunités se présentent.

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations