Deon Heyns, CEO de Congo Equipment
DH : Nous sommes en avance par rapport à notre planification ; nous l’avons donc revue à la hausse. Nos objectifs sont d’établir des relations plus fortes avec nos clients, tout en garantissant que nos liens étroits sont maintenus et renforcés.

Mining and Business a rencontré Deon Heyns, CEO de Congo Equipment. Il nous parle de l’importance de la formation des employés, de ses projets clés et des objectifs de la société jusqu’à la fin de 2017.

Mining and Business : Deon, vous avez plus de 20 ans d’expérience professionnelle dans l’industrie minière. Très récemment, vous avez quitté la Zambie pour lancer les opérations de Congo Equipment en RDC. Quelle est votre vision du marché et comment décririez-vous le rôle que votre société compte y jouer ?

Deon Heyns : Depuis le peu de temps que j’ai passé ici, il me semble que le marché se redresse, sous l’impulsion de l’augmentation des prix du cuivre et du cobalt. Le marché, qui était très morose l’an dernier, commence à se ressaisir et nous le voyons de jour en jour dans les affaires, mais aussi dans les nouveaux achats d’équipement. Le rôle de Congo Equipment est de servir nos clients au moindre coût d’exploitation. Nous avons des équipes sur plusieurs sites miniers où nous aidons des clients pour les entretiens et pour faire baisser leurs coûts d’exploitation.

M & B : Quel genre d’équipement minier est le plus demandé par vos clients en RDC et quels sont vos plus grands projets actuellement ?

DH : Nos clients en RDC n’ont pas à déplacer de volumes aussi importants qu’en Zambie, parce que la teneur en cuivre des minerais extraits y est beaucoup plus élevée. KCC exploite 793 camions, tandis que les autres compagnies opèrent avec de plus petits camions de 100 tonnes ou moins. Tenke Fungurume Mining, récemment racheté par China Molybdenum Company (CMOC) est l’un de nos gros clients. Nous avons actuellement un personnel important sur leur site, tout comme sur deux opérations de Glencore à KCC et MUMI. Nous avons aussi un centre de reconstruction de pièces à Kolwezi où nous faisons des réparations.

M & B : Quelle est votre évaluation des opérations de Congo Equipment pendant les 1er et 2e trimestres de cette année et quels sont vos objectifs pour le reste de 2017 ?

DH : Nous sommes en avance par rapport à notre planification ; nous l’avons donc revue à la hausse. Nos objectifs sont d’établir des relations plus fortes avec nos clients, tout en garantissant que nos liens étroits sont maintenus et renforcés. En outre, nous travaillons avec un certain nombre de clients en phase de croissance, notamment des compagnies chinoises, même si elles apportent leur propre matériel et leur façon de faire. D’un point de vue social, notre objectif et notre responsabilité sont l’émancipation des populations locales, l’amélioration de leurs compétences et leur promotion au sein de l’organisation.

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations